Dj Fly

 

DJ FLY découvre les platines et le scratch à l’âge de 15 ans, ce divertissement après les cours, va vite se transformer en une véritable passion pour aboutir à sa profession.

Influencé principalement par le HipHop, DJ FLY s’enrichi de styles musicaux comme la Funk, le Rock, la musique traditionnelle et l’électro en général. Il compose des sets originaux pouvant passer d’un univers musical à un autre sans faire retomber la pression. Originaire de Lyon, DJ FLY fait ses premières armes dans les clubs et festivals de la région Rhône-Alpes, et c’est un véritable succès !
Son aisance technique aux platines et son énergie communicative poussent tout le monde sur le dancefloor. Son talent lui fait franchir les frontières de sa ville natale… DJ FLY se produit désormais dans la France entière et à l’étranger avec le même succès :  X-Games (Tignes) , Festival International des Sport Extrême (Tunisie), Dubaï, 3 Tournées en Asie (Shanghaï, Beijing, Hong-kong, Macau…), Tournée Canada (Québec, Sherbrooke, Montreal...), tournée DMC U.K. (Londres, Newcastle, Leicester...) etc...
Il se produit alors aux côtés d’artistes emblématiques comme: Q-Bert, Grand Master Flash, Methodman, Redman, Busta Rhymes, Mobb Deep, Nas, Foreign Beggars, Chinese Man, Puppetmastaz, A-Trak, Cut Killer, Dee Nasty, Birdy Nam Nam, C2C…

 

Depuis combien de temps pratiques-tu le Dj'ing et comment as tu commencé ?

J'ai découvert le Dj'ing en 1998 grâce au mouvement graffiti.

Un ami qui graffait avec moi avait des platines et une table de mixage chez lui,

il scratchait un petit peu, m'a fait essayé et depuis… j'ai toujours pas lâché l'affaire!

 

Primé World DMC DJ Champion en 2008 et World Greatest Dj Performer, 2 fois champion de France DMC et 6 fois vainqueur de la coupe de France DMC! A vrai dire, néophytes que nous sommes, on a vite fait de se perdre dans tous ces titres.

Peux-tu nous éclairer ? Qu’est-ce qui différencie toutes ces compets ?

La coupe de France DMC  est une compétition au format battle, deux djs s'affrontent sur deux round de 90 secondes à tour de rôle, un jury détermine le vainqueur qui passe au tour suivant jusqu'à la final. Pour cette catégorie il n'y a pas de coupe du monde. Dans la Coupe de France DMC il y a 4 catégories : scratch, beat junglling, battle et équipe  sur un seul passage de 6 minutes. Le Championnat France DMC comporte 3 catégories: équipe, battle et individuel (qui consiste à créer un show musical et technique de 6 minutes), les champions de chaque catégorie partent représenter la France pour les championnats du monde DMC. Puis le dernier titre et unique existant, le"World Greatest Dj Performance" était un vote du publique désignant le meilleur show de l'histoire des DMC toutes catégorie confondues.

 

Qu'est ce que cela fait d'avoir gagné les DMC world? Qu'est ce que ça a changé pour toi?

C'est avant tout une satisfaction personnelle, j'ai réalisé un rêve de gosse.

Le fait d'avoir gagné ce titre m'a ouvert des portes sur l'international. Des marques comme Sennheiser m'ont permis de développer la suite de ma carrière . J'ai, enfin, obtenu de la reconnaissance aux yeux de ma famille, de mes amis, des pros et des fans.

 

Elle est finie cette époque, à l'image de Kentaro, où le turntablism était étroitement lié à la musique hip hop ?

Le hip hop est un mouvement et pas une musique, le turntablism est né de ce mouvement, musicalement ça évolue dans plein d'autres styles. Le mouvement a commencé avec la soul-funk et aujourd'hui il évolue de plus en plus vers d'autres musiques comme l'électro, ou la Pop.

 

Techniquement, le scratch a fait un boom ! Comment expliques tu cette explosion ?

A l'époque pour être un bon scratcheur il fallait soit acheter toutes les K7 vidéo des DMC pour analyser les techniques, soit avoir une connaissance qui était déjà dans la discipline. Aujourd'hui avec internet tout va plus vite à la fois pour apprendre, échanger et se faire connaitre. Et puis le succès de Dj band comme C2C ou Birdy Nam Nam a contribué au développement médiatique de cette art.

 

Tu te définis comme un turntablist ou comme un DJ ?

Je me définis comme un Dj qui pratique le turntablism.

 

Si tu devais définir ton style par rapport aux autres ?

Explosif!

 

 C' est la compétition qui t' a poussé à développer ton style ?

Oui en partie, les battles m'ont obligés à travailler mon attitude scénique à sortir du Dj cliché, casquette ras les yeux, tête baissé dans les platines sans laisser apparaître la moindre émotion. D'un autre côté, l'attrait du challenge fait que je repousse sans cesse mes limites et que cherche à me perfectionner.

 

Comment s'est passé ta préparation pour les DMC 2008 ?

Pour ce qui est de mon show DMC 2008, ça a été un travail intensif de 10 à 15h par jours, pendant environ 3 mois, à dormir 4-5h par nuit , à chercher la perfection tous les jours, pousser le niveau technique au maximum, puis travailler l'originalité et la musicalité. Autant dire que tu passes 3 mois écarté du monde.

 

Quels sont tes hobbys en plus du turntablism, Que fais tu quand tu as du temps libre?

Je profite de mon temps libre pour dormir!

Passer du temps avec mes proches, regarder des films.

Je suis passionné de basket, j'y joue quand j'ai un peu de temps.

 

Tu continues à pratiquer le graffiti?

Je continue à peindre de temps en temps,

Ca me permet de m'évader et d'être créatif sur un autre plan que la musique.

 

Quels types de musiques écoutes-tu pour ton plaisir et pour le travail ? Tu mélanges l'un et l'autre ?

Chez moi j'écoutes de tout, ça dépend de mes humeurs. Un jour, ça sera un vieux morceau de jazz ou du trip hop, un autre du hip hop ou de l'électro, j'écoute même du classique. Pour mes set Dj cela dépend des dates, il m'arrive de balancer en fin de soirée des sons que je kiff, même si certains ne sont pas vraiment dansant, juste pour le plaisir de les partager.

 

Quelles sont tes influences?

Le hip hop m'a influencé par ses codes, son énergie, son engagement et ses éléments.

Pour la prod je m'inspire vraiment de tout,  j'adore les basses lourdes, les rythmiques Jazzy , les guitares funky ou rock et les ambiances du trip hop, je m'inspire aussi beaucoup des musiques de films, des artistes comme Dj Shadow, RJD2, Nero, Gramatik, Far too loud et C2C.

 

Depuis combien de temps produis-tu?

Je produis depuis un petit moment, ça a commencé avec mon groupe de Dj (Scratch Bandits Crew), puis j'ai travaillé les productions de mes routines pour les battles, aujourd'hui je bosse des prods pour différents artistes et pour mes projets perso.

 

Tu as joué avec Q-Bert, bon souvenir ? Autres grands moments forts dans ta vie de Champion?

Très bon souvenir avec Q-bert, c'est quelqu'un de généreux, on a partagé un pure moment de freestyle scratch la veille du concert , c'était vraiment mortel. J'ai vécu plusieurs moments forts à travers mes sets et mes voyages, mais mon plus grand moment, je dirais sans hésiter que ce sont les résultats des DMC World 2008 (tant de travail, de réflexion, de stress, de remise en question récompensés).

 

Quel fut ton meilleur show?

Mon meilleur show…

Le prochain !!(ha ha).

 

Peux-tu nous dire quelques mots sur tes autres projets musicaux, tes collaborations ?

Je suis en préparation d'un album solo et d'un live, je continue à faire des Dj Set un peu partout dans le monde, je travail aussi avec Sennheiser sur le développement de casques . Pour ce qui est des collaborations, il y en a pas mal, notamment avec l'animalerie (collectif de Rappeur, Chanteur, Beat maker, Graffeur) et Scratch Bandits Crew.

 

Un mot pour la fin ?

 

"L'art est un refuge, mais comme tout refuge peut devenir une prison." Pierre Hebey

 

 

 Projet : Insolite 

Apparait sur : Frandjos / Sans SignatureSales Gones Absence de veine dans un monde sans gain 

 


 

 

 

 

 





youtube Dj Fly My space Dj Fly Facebook Dj Fly
 
Retour Crew
Frandjos - 10.00 €


rechercher