Anto & Dico (Apéro) chez Lapwass

 
2011/04/27  - Chez lapwass

Anto & Dico (Apéro) chez Lapwass

 
Anto 
Ici c’est Kash sans Tango, crie à l’aide au pire maman,
Mais tu restes là comme Tangui chez ses parents, apparemment,
T’aimes mon crew, juste par moment, sur l’beat c’est plus calme,
C’est pas non plus du Le Normand et c'est en or comme la palme,
Chouff l’ornement, tu kiffes du pas du tout à l’énormement,
Si mes textes sont à l’Ouest, c’est qu’le Nord me ment,
Devine pourquoi l’or nous manque, et qu’on veut plus d’6000 balles,
Mais pas celles qui fusent dans l’coin quand les porcs nous manquent,
Ces cons pètent la dalle mais celle où y’a des pas d’laine,
Sans argent la vie elle gratte, comme des bas d’laine,
Alors gratte et pleure pas comme une .. (madelaine),
Pas d’rimes téléphonées, pas d’rime co.. non non non non non non !
Mets rewind ou alors si t’as compris du premier coup,
J’arrête d’écrire mon pote et j’irai r’niquer mon premier coup,
J’te mets des coups car t’aimes tellement qu’tu désespères,
Rap canigou, que tous mes chiens s’reservent en dessert raaaaaah,
La gourmandise en freestyle, c’est pas d’la boucherie,
Dans la rue c’est pas pareil, chez elle j’vois qu’une bouche rire,
J’fais dresser tes poils, textuellement sans coucherie,
Alors imagine si sexuellement y’a d’la toucherie,
Du doux chéri à la testostérone qui veut la grève,
Veut m’tester en stéréo, et pas avec un glaive,
J’ai pas le premier rôle, j’suis qu’un figurant,
Et j’rends le film moins drôle quand dans son le haut d’ma figure rentre,
Nous du rap on s’en branle, on pense que le Hip Hop,
Mérite moins d’pigeons que l’long métrage à Hitchcock,
Qu’ils picorent le décor on s’en bat les steaks,
J’deviendrai une star du rock si en vente on bat les Space Girls,
Le rap c’est une perle d’huitres, six,
Ça a pas été écrit dans une suite, Suisse,
Nique ta mère j’suis pas ton père qui t’paye tes requins,
C’est du Hip Hop moyenâgeux et t’as l’destin d’un rouquin,
C’est chaud, comme un putain d’bain marité,
Aussi déchiré qu’la chatte d’la femme qu’a mis bas Maïté aaaah,
Ça s’passe comme ça ici mon pote t’es pas au MacDo’,
J’veux qu’tu r’sors d’c’texte en marchant comme Vincent McDoom,
T’en as plein l’dos, plein l’cul comme Tabatha Cash,
Et tu pourras jamais dire, qu’toi t’abat du cash,
Mon rap fâche, soit pas jaloux,
Quand j’lâche des rimes là où,
Tu voulais dominer tout l’monde mais t’es pas l’mec de là-haut allo ?
Y’a plus personne au bout du fil depuis qu’j’ai vu ta mère tapiner sur les quais donc t’es réellement un fils de pute
Ca f’ra seulement un van de plus sur l’bas côté,
Et sur ta tête une vanne de plus soit pas dégouté.


Dico :
Chez moi t’es mini LIO,
Et j’dois l’être, ni l’dialecte mon idiolecte,
Le rap et moi un beau couple un peu comme piquouze et diabète,
La pluie m’inspire, il pleuvait encore quelques gouttes hier,
Les gouts d’tirs m’ont tout pris à part mon flow et mes Goodyear,
Les gars d’hier, c’est comme les gars d’aujourd’hui,
Avec le temps tu comprendras que CDK dits gars déchirent tout,
Car pour entrer dans la légende il faut crever ou s’faire tirer d’sus,
2 Pac Bruce Lee doit bien s’marrer en nous matant leur lécher l’cul,
Fiche le camp, avec ton costar, tes posters c’est quoi c’t’air, c’est qu’Oster nan ?
Putain mais casse-toi, j’brandis le mic comme le flingue pour un bandit,
A la différence que mon pactole est mon écriture d’apprenti,
Et tant pis, si tu penses vraiment qu’j’ai rien dans l’bide,
Ne vient pas à mes concerts j’ai l’habitude de rapper dans l’vide,
Et dans l’fait est, p’tetre que tu trouveras ça débile,
J’ai la pression, versatile et mal à mes diverses rotules ( ?).

J’aime pas le rap c’est pas tolérable épater les rats c’est pas mon terrain,
J’aime pas l’euro ni palper leur rôle sache que j’fais ça comme un tas d’pèlerin,
Et ça t’plaira, pas si dans l’rap je n’suis qu’un simple et grand courant,
Implorant messieurs debout vous rappez sans pleurer.. ( ?)
Et maintenant, c’est plein d’beauf tout … ( ???)
Qui bavent coc’ et glock stocké par la violence boycotée,
L’acharnement prend l’dessus sur la zik et son charme,
Notre chère maman qui regarde mourir ses germes,
J’aime, pas beaucoup
En ai chopé la barbe au cou,
On peut dire tout crame ramène la sauce Barbecue,
Vous l’avez baisé comme un, chien, et bin c’est comment,
J’sais qu’t’as ma thèse à gommer, ainsi qu’mon des-engouement,
C’est bling bling ouais j’suis au plein d’filles qui s’lèchent haaaa ???
C’est qui les Kings de ces chiens qui pinent qui dans c’ma-chin,
On se.. nique sa mort, je saisi, ni qui ment, je doute moi ( ?)
J’en doute moi, sans doute moi, j’sens que..
Ma plume est ma langue, et mon encre est mon sang,
Mais sans, ma plume ancrée en moi ma vie n’a plus aucun sens,
Ma plume est ma langue, et mon encre est mon sang,
Mais sans, ma plume ancrée en moi ma vie n’a plus aucun sens.

Anto :
Tu voulais clasher comme Sinik mec, arrête de jouer l’bogoss,
Moi j’suis v’nu sans fratelli et toi j’t’ai vu avec Sinok,
Goonies, 3agoun, t’as la khnouna à la narine,
Tu parles de cagoule t’es pas Mesrine, sale meskine,
Prématuré ton rap a salué la sage-femme sagement,
Elle a coupé son cordon lyrical et en plus salement,
Négro t’as pas de manche,
Pour cette manche t’as pas la main, de la fin t’as pas le mot,
Quand c’est fini tape.. pas la main, t’es pas mon pote,
Circule, et laisse faire ceux qui charcutent,
P’tites putes en p’tite jupe sous la chemise t’es trop soumise,
On vandalise d’mande à Oster si on faillit,
On a d’jà niqué ta mère et pour ton père ça a trop failli,
T’es trop une, MERDE quand tu rappes ton son, c’est du PQ,
Un vécu, de SDF est bien plus riche qu’ton vécu,
Ouais mec en bref ton rêve est dans l’inquiétude,
Tu voulais qu’on t’greffe, les cordes vocales du bitume,
Tu risquerais d’y perdre des plumes, mon petit coq,
T’as rien d’sportif et même sous coc’ t’as rien à faire d’vant l’anti-pop,
En plus à croire qu’tu t’la rac’ sur notre Hip Hop,
Anto Oster le stress, pas d’antidote….

 


Retour aux videos
HAKAN LE GRAND
Kalan ( BVGV )
Lucio Bukowski
Libann Style


rechercher