Lucio Bukowski & Tcheep - La Vie Devant

 
2012/06/14

Lucio Bukowski & Tcheep - La Vie Devant

 

Extrait du EP "Le Chant du Pendu" (en téléchargement gratuit le 20 juin)

Produit par Tcheep
Mixé par Bonetrips
Masterisé par Mitch au Studio Polycar 

 

Yo
J'ai commandé deux cafés
L'un pour moi, l'autre pour le temps
Que je viens tuer à tâtonner des textes
Sans pour autant
Parvenir à triturer les mots comme je l'entends
Attendant depuis longtemps,
Comme un tapin peu bandant
Avant j'avais la vie devant
L'envie de vendre depuis le vent
A voler sur la ville
En me levant j'ai plus d'avis
Avec environ dix vies, j'aurais pu
Viser le divin
Finalement j'ai des DivX
Et des livres sur un divan
Mais qui voir ?
Tout est plus ou moins sans goût
Et toi sans doute
Tu rêves de faire l'amour
Sur un bout de plage en août
Histoire de patienter
T'as la chaîne voyage en outre,
Ta vie tout tenter comme un clandestin dans la smout
J'ai pas mieux que quelques rimes, yo
Pas mieux que quelques rires
Jsuis pas vieux de quelques vies
Résultat desquels que dire ?
Des valises sous les yeux
Car toujours sur le départ
J'montre patte blanche
Comme un ours polaire aux idées noires

Ils te diront que tes espoirs sont des détails
Car le propre du berger est de garder le bétail
J'ai plongé dans la marche
Ca fut doux comme des lèvres de femme
Les démons peuvent venir
Qu'ils sachent que j'ai piégé mon âme
Les matins dissimulent mieux que mille Édens
Mieux que mille Etrennes
D'ici que la vie s'éteigne
Je ressuscite chaque seconde, malgré la tension
Pour moi, chaque voyage en bus est une Ascension
Ludovic
C'est ce que déclare mon acte de naissance
Qu'entrant par aisance en attendant la post-adolescence
Timide par essence
Jeune pousse visant l'arborescence
Je gratte, lis échoue, réussis et pense
Croyant sans religion
Citoyen sans République
Rappeur approximatif
Jeune auteur poète public
Salarié smicard, je n'laisserai aucune empreinte
Mélange d'amour et d'violence, comme une porno star enceinte

J'ai dans le coeur des cristallins
Quasiment des cristes à l'âme
Des chrysalides dès qu'il s'agit
De propager des paragraphes
Et par hasard je parasite
Vos paradis de paraffine
Par là j'affirme
Vous trouer le corps sans carabine
Pas rasé, pas rincé, ?
Les jours où je vais mal
Je me soigne par un seize
Du coup je me faufile
En faussaire entre les faucilles
M'égosille, prolonge le plaisir comme des faux cils
J'ai commandé deux cafés
L'un pour moi, l'autre pour le temps
Que je viens tuer à tâtonner des textes
Sans pour autant
Parvenir à triturer les mots comme je l'entends
Attendant depuis longtemps,
Comme un tapin un peu bandant
Avant j'avais la vie devant
L'envie de vendre depuis le vent
A voler sur la ville
En me levant j'ai plus d'avis
Avec environ dix vies, j'aurais pu
Viser le divin
Finalement j'ai des DivX
Et des livres sur un divan
 
merci @samuel


 


Retour aux videos
Milka
Cidji - Jimbolo
Logg Leto
Tony Chon


rechercher