J'voudrais pas - Anton Serra - Extrait du maxi Antoster Lapwasserra

 
2013/05/27  - Clips

J'voudrais pas - Anton Serra - Prod : Oster Lapwass

Extrait du maxi Antoster Lapwasserra disponible ICI

Anton Serra FB 

Prod Oster Lapwass FB

Réalisation Aucune Notoriété :

https://www.facebook.com/pages/Aucune-Notoriété/220857781316347 

Et merci à papy Lucio ;) 

 

J’voudrais pas finir comme un vieux schnock aigri m’occupant d’un chenil
Préférant les bêtes aux hommes et d'me péter la cheville
Ou au pire, le col du fémur en dévissant l’ampoule
J’voudrais pas avoir des remords en scrutant les gens cool
Peace, j’désire pas subir la sieste de l’hospice
La nuit où ils nous laissent dans not' pisse
Hériter des gestes d’un autiste, trimballer les restes d’ma carcasse
Un vieux perdu au milieu d’une kermesse
J’voudrais plutôt avoir le goût du voyage comme Hermès
J’voudrais pas avoir le sous cadenassé
Tout en fredonnant "Y’a d’la joie", le rire difficile à lâcher
Le rictus antipathique qu’en dit long d’une vie exécrable
Préférant deux-trois pigeons que d’être avec ses srhabs
Une partie d’Scrabble en solitaire, un Velouté, un Temesta
Et qu'vienne soudain l’envie d'craquer l'allouf devant le thermostat
J'voudrais pas vivre et mourir par l’épée, parler peu
Être insociable, tirer l’infirmière par les cheveux
J'voudrais pas, à part l’été, transpirer, subir comme un iench'
Ça ferait ièch comme à l’époque envahi par les schleuhs
J’voudrais pas, mais rien n’est sûr sur cette Terre
Des trucs bizarres sur mon épaule le Démon m’susurre
J’voudrais pas prolonger l’bail pour un taudis si cher
Et perdre une case un peu comme Bobby Fischer
Complètement parano, finir carrément barjot
Parler à moi-même et m'dire : "Pareillement..."

J’voudrais, j’voudrais pas
Mais rien n’est sûr sur cette planète, j’essaie d’planer
J’voudrais, j’voudrais pas
Mais rien n’est sûr sur cette planète avant d’caner

J’voudrais narrer à mes p'tits-fils les belles histoires d’mon existence
Leur dire qu'Pépé n’aimait pas la Police, que j’étais résistant
Les voir jouer dans cette vigne en Sardaigne où poussent mes condiments
Loin de l’ennui d’un long dimanche et des tracas du continent
Échapper à l’incontinence et d'l'arthrite, renoncer à ma retraite
Du post-traumatique meurtri, j'touche le haut de ma tête
J'voudrais d'belles rides qui témoigneront de tous ces rires
Fou rires et éclats de joie qui feront swinguer mes patte d'oies
J'voudrais finir comme le ressac et juste avant d'casser ma canne
Faire le bilan avec mes frères Rezak, Lucio, Kacem, Hakan
Regarder un jour de pluie les vieux clips en HD d'Lapwass
Puis me souvenir qu'avec Karim on jetait d'la gouache
Savourer mon crépuscule qu'on célébrera au restaurant
Compter sur mes dix doigts les cheveux bruns qu'il m'restera
Affronter passages cloutés et coups d'klaxon, trop peu pour moi
J'voudrais rester tranquille, vinyle de Balavoine devant mon poêle a bois
Ma boule de poils aboie, ma guibole boite, et j'voudrais qu'on me laisse
Mon potager et mes idées toute tordues comme un "S"
J'voudrais mais rien est sûr sur cette planète j'essaie d'planer
Mais mes p'tits démons m'susurrent des trucs bizarres, des trucs pas nets
J'voudrais avant d'caner savoir si ils ont sorti le skate volant
Si ils ont eu la bonne idée d'éradiquer tout ce qui a de violent
J'voudrais avant qu'la sonnerie d'la fin d'la recré m'appelle
Finir mes jours auprès d'ma belle

 

 

 


Retour aux videos
Anton Serra
Libann Style
Oster Lapwass
Logg Leto


rechercher